Forest VS City
Tes pattes viennent de fouler le sol de la forêt de Cerfblanc, et tu te trouves sur le forum nommé Forest VS City, plus couramment surnommé FC ! Si ce n'est pas déjà fait, n'hésite pas à t'inscrire. Sinon, connecte-toi et viens nous dire bonjour sur la CB ! En te souhaitant une agréable journée. :P


.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: ★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons. Dim 2 Aoû - 22:10




Sérénade Céruléenne.

« I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. »


Qui suis-je ?
Noms :
Nombreux furent les noms qu'elle eût portés, la jolie. Elle naquit sous Petite Sérénade, devint une Apprentie Guérisseuse du nom de Nuage Céruléen, et fût nommée Guérisseuse en tant que le mixte des deux prénoms qu'elle a portés au cours des premières années de sa vie : Sérénade Céruléenne. On aime la surnommer Léenne. C'est un surnom tout à fait adorable, aux assonances sages et pures.
Rang :
Notre jeune chatte fait partie des protectrices de Clans, celles qui ne se battent pas mais qui sont là, tapies dans l'ombre, prêtes à intervenir en plein combat, même au prix de leur vie. Je parle bien évidemment des messagères divines, des respectées et adulées Guérisseuses de Clans.
Âge
Sérénade Céruléenne est âgée de 24 lunes. Oui, vous ne rêvez pas. Dans un calcul humain, cela donnerait deux ans. Certes, c'est un bien petit âge pour le rôle qu'elle endosse, n'est-i; pas ? L'ancienne Guérisseuse étant décédée assez tôt, elle dû prendre le relai bien assez vite. Et la chouchoute fût vraiment excellente dans le domaine.
Clan :
Elle est fière de représenter la sagesse et la foi du Clan des Poissons, pour lequel elle donnerait la vie si nécessaire.
Sexe :
La princesse est bien évidemment une femelle, était-il obligatoire de le préciser ?
Origines :
Léenne est une Fish pure race, et fière de l'être.
Famille :
Une famille ? Pourquoi faire ? Sérénade Céruléenne ne la connaît pas, et elle a apprit à vivre avec. Même si elle s'efforce de se sentir indifférente et totalement bien dans sa fourrure, elle se surprend quelquefois à regretter le fait de n'avoir jamais pu rencontrer celui et celle qui lui ont donné naissance, et cela sans même savoir pourquoi.

Physique

Ah, le physique de Sérénade Céruléenne. Si jeune, et pourtant si mature. Commençons tout d'abord par sa fourrure. Assez longue, d'une finesse divine, d'une teinte crème. Lorsqu'elle foule le sol de ses pattes fines, on peut remarquer qu'elle se balance en rythme, magnifiquement, divinement, naturellement. C'est pareil pour sa queue : touffue, longue, fine et possédant une petite nuance de brun foncé tout au bout. Sa carrure est plutôt frêle, il est vrai qu'elle est petite, même pour ses deux ans. Cela reflète parfaitement son caractère, qui lui demande de ne pas s'imposer et de se faire discrète... mais nous y reviendrons très bientôt. Ses oreilles sont d'une taille normale, possédant comme d'une sorte de touffe à l'intérieur, faisant discrètement penser à un Sacre de Birmanie. En toute réalité, tout porte à dire que c'est un croisement entre un Chat Européen et un Sacre de Birmanie : la couleur crème, les yeux d'un bleu translucide, la carrure fine, les poils longs et fins ainsi que les touffes vers la queue et les oreilles sont semblables à la race de Sacre de Birmanie. Sa bouille, elle, fait penser à un Chat Européen. Elle connaît au moins la race de ses origines, c'est déjà ça. Ce croisement est des plus sublimes, à vrai dire. Revenons sur ses yeux, sur lesquels on ne s'est pas vraiment arrêtés. Pourquoi passer aussi brièvement une telle partie du visage de la douce, alors ? C'est son plus bel atout, c'est le summum de sa beauté. D'un bleu foudroyant, translucide, ils représentent une contradiction majeure. On les remarque de si loin, aussi frappante leur beauté soit-elle, mais la flamme qui danse à l'intérieur n'est autre que celle de la timidité, du renfermement, celle qui vous demande "voulez-vous bien arrêter de me regarder, je vous en supplie". Le fait que ce bleu soit si excentrique, et que leur expression soit si discrète, voilà un mystère de l'histoire de la vie. Sérénade Céruléenne fait chavirer bon nombre de cœurs chez la gente masculine, nombreux ont été ceux qui lui ont fait des avances, autant pour sa beauté exceptionnelle que pour son caractère naturel et discret. Tous le monde l'aime sans qu'elle ne sache pourquoi, sans rien qu'elle n'ait eu à faire. C'est le fait qu'elle soit naturelle, peut-être ? Elle ne le sait pas elle-même. Le sourire qu'elle affiche est toujours rayonnant de bonne humeur et d'une gentillesse à toute épreuve.



Caractère
★ Qualités : Compréhensive - Protectrice - Naturelle - Adorable - Non Rancunière - Sage - Respectueuse.
★ Défauts : Discrète - Timide - Lunatique - Possessive - Nostalgique - Trop Gentille - Susceptible - Jalouse - Renfermée.
Ah, le caractère de Léenne... Qu'est-ce qu'il peut être... compliqué. Renfermée, timide, lunatique, généralement elle ne sait et n'aime pas s'imposer. Sa voix est fluette, et elle manque énormément d'assurance et de confiance en elle. Si elle soigne mal un chat, ou si on lui reproche quelque chose, même si ce n'est pas justifié, elle s'en voudra, des lunes et des lunes durant. Généralement, dans un dialogue, elle se contente de hocher la tête avec un sourire timide, ne souhaitant qu'on la remarque pour rien au monde. Elle passe beaucoup de choses à beaucoup de chats, c'est-à-dire que sa gentillesse et sa compréhension sont tellement élevées qu'elle pourra dire "oui" à tout ce qui pourra faire plaisir à ses congénères, même si le retour n'y est et n'y sera sans doute jamais. Possessive avec ceux qu'elle aime, jalouse, mais rancunière pour rien au monde. Elle est respectée et aimée au sein du Clan, sans rien n'avoir fait de bien particulier. On l'aime, c'est tout. Elle se soucie beaucoup de ce que les autres pensent d'elle, si on la complimente, elle se sentira gênée, rougira comme un chat peut le faire et changera de sujet. Si on lui crache au visage à coup d'insultes et de reproches, elle se renfermera, dira amen à tout et attendra que sa culpabilité passe. Car oui, madame se laisse bien trop faire. Son regard est toujours voilé d'un brin de nostalgie, ses parents obligeant. Mais, derrière tous ces défauts, Sérénade Céruléenne reste avant tout une chatte sage, très sage, parlant aux astres et confiant ses dires au Clan tout entier. Une chatte aimante, compréhensive, respectueuse et respectable. Le fait qu'elle soit devenue Guérisseuse à l'âge de 18 lunes n'a pas vraiment aidé à construire son enfance, c'est donc pour cela qu'elle est si mature et si inquiète de tout ce qu'il se passe autour d'elle. Elle a dû mûrir et se prendre pour une adulte très rapidement, pour son poste de Guérisseuse, c'est ainsi qu'elle est devenue si intelligente pour son jeune âge. Son sourire vous rassurera toujours, sa loyauté vous semblera toujours sans limite. Lorsqu'on a à demander un conseil, c'est à elle qu'on s'adresse. C'est la bonne étoile du Clan, celle à qui on confie tout, celle qui garde et ne répète jamais aucun secret. Celle qui est protectrice, naturelle et aimante. Vous l'aurez bien compris, Léenne essaie de prendre le moins d'importance dans la vraie vie, mais occupera une place gigantesque dans votre cœur.



Histoire

- Petite Sérénade, debout, tu connais bien ce jour !

J'ouvre les yeux, certes avec peine, mais je les ouvre quand même. Si ça n'avait tenu qu'à moi, je serais bien restée quelques heures de plus à roupiller comme un chaton de deux lunes. Mais aujourd'hui était un grand jour : ce n'était autre que le baptême de mon grand frère, Petit Lyrisme, âgé de six lunes, et moi de quatre. Nous n'étions pas de la même portée, Maman et Papa m'avaient eue quelques lunes plus tard. Ce qui était drôle dans l'histoire, c'est que sur les deux portées, Maman (Sacré de Birmanie) et Papa (Chat Européen) avaient réussi à n'avoir qu'un seul chaton, et cela d'un sexe différent. Encore plus impressionnant, j'étais le portrait caché de Maman, et Petit Lyrisme avait tout le physique d'un Chat Européen comme Papa. On ne se ressemblait pas vraiment, mais à quel point nous étions complices, c'était fou ! Je me levai, m'étirai et baillai un instant. Puis j'entrepris de m'élancer dans une cavalcade folle pour rattraper mon grand frère qui, à force d'impatience, ne m'avait pas attendue et s'était mît à courir plus vite que jamais en direction du Promontoire, d'où notre grand chef avait déjà lancé un appel. Aujourd'hui, Lyrisme était le seul à être baptisé, et cela ne le dérangeait pas. Nous étions les étoiles contraires, nos esprits et nos caractères étaient en tout point différents et on s'adorait plus que tout malgré cela. Lui était toujours heureux, sincère, excentrique, à l'aise, respirant la joie et la bonne humeur. Moi, j'étais plutôt du genre calme, renfermé, discret, lunatique et incomprise. Cela m'aurait donc fortement déplu d'avoir à m'avancer seule vers mon Mentor, sous des milliers de regards que je connaissais pourtant. J'avais tout bonnement horreur d'être le centre de l'attention, alors si en plus je devais en arriver là...

- Petit Lyrisme, tu seras désormais nommé Nuage Lyrique, et Constellation Vespérale sera ton Mentor. Que ce choix soit approuvé par notre Clan ainsi que par celui de nos ancêtres.

Les cris et les miaulements enjoués se firent entendre. Dès lors qu'il eût touché le museau de sa jolie maîtresse comme le rituel le stipulait si bien, il se retourna vers moi et me fît des gestes fiers le démontrant signifiant "Tu as vu ? Je suis Apprenti maintenant, Sérénade !". Je souris, amusée. J'étais si heureuse de le voir ainsi. Si seulement cela avait pu durer aussi longtemps que toute une vie...


~ ~ ~ ~ ~ ~


Un matin d'Hiver, je me réveillai, engourdie par le froid. J'étais passée Apprentie Guerrière il y avait deux lunes de cela, j'étais donc âgée de huit lunes, et mon frère de dix. Mon apprentissage se passait à merveille, je me débrouillais vraiment bien, Douce Harmonie, le mâle qui était mon Mentor, était fier de moi. L'Hiver témoigna de sa présence, me picotant au niveau du torse. Il faisait froid. Comme à mon habitude, je me dirigeai vers la petite ombre de mon frère qui dormait, afin de me réchauffer sur sa fourrure. Je me blottis un instant contre lui, il n'allait pas tarder à ronronner. Je patientai, deux, six, dix minutes, en vain. Pas un ronronnement ne sortit de sa gorge.

C'était louche, voire inquiétant.

Je me levai, puis entreprit de le secouer tendrement. Il devait lui aussi avoir froid, il n'avait pas dû me sentir arriver... Lorsque je le retournai, je vis ce qui fût la pire image de toute ma frêle existence. Une tache rouge souillait sa robe tigrée, son abdomen ne se soulevait plus en un mouvement banal de respiration correcte, et ses yeux clos ne s'ouvriraient plus jamais. Je hurlai, appelai Maman, Papa, en vain. Ils avaient dû sortir faire une partie de chasse. C'est là que je les vis. Ces yeux, oranges, translucides, cruels. La fourrure rousse du renard était elle aussi tâchée d'un rouge sanguinaire, mais ce n'était pas le sien. De sa gueule s'échappait une goutte de sang, et c'est à cet instant que je compris. Je baissai les yeux, puis remarquai que tout son ventre manquait. Le renard l'avait dévoré, et laissé inerte, agonisant et décédant. Je pleurai, Ô combien je pleurai. Rien n'aurait pu me rendre plus triste. La bête féroce était repue, si bien qu'elle me laissa tranquille et reprit calmement son chemin, sans se rendre compte du crime qu'elle avait fait, du cœur qu'elle venait de briser. J'aurais préféré qu'elle me tue moi-même, ou alors après lui, pour le rejoindre là-haut, pour ne pas me sentir aussi coupable. Une pulsion effrayante me fit frissonner, puis je sortis de notre Tanière, enragée, les larmes brouillant ma vue claire.

- Reviens ici, espèce de meurtrière bête ! Comment as-tu pu oser, comment !? Tu n'es qu'une abrutie, une bête assoiffée de sang, ne pensant qu'à se nourrir et survivre. N'as-tu donc aucun cœur ? Ne te rends-tu donc pas compte ? Cette vie que tu viens d'ôter, c'est celle de Nuage Lyrique, mon frère, ma moitié ! Papa et Maman t'auraient tuée, grosse vilaine boule de poils... Viens, viens que je t'égorge !

Ce fût la première et la dernière fois de ma vie que je haussais le ton et parlais aussi vulgairement à quelqu'un ou à quelque chose. Oui, comment qualifier cette bête de quelqu'un ? Sans âme, sans amour. La peur était remplacée par la haine, celle qui me tuerait sans doute aujourd'hui. Le renard se retourna vers moi, retroussa les babines en dévoilant ses dents carnassières, avant de me sauter au cou. Elle me secoua malgré mes cris incessants, je me demandai d'ailleurs bien pourquoi personne ne venait me secourir. Je la griffai au niveau de l’œil, ce qui eût don de l'enrager plus que jamais. Elle grogna, puis me balança sur un rocher. C'est la dernière image que j'ai eue de cette vie-là. Noir complet, plus rien.


Nuage Céruléen, 12 lunes, chatte miraculée d'un crime qu'elle ne connaît même pas. Le jour où ce renard l'a attaquée, elle s'est retrouvée la tête en sang à côté d'un rocher. Heureusement que ce-dernier n'avait plus faim, sinon il ne serait plus rien d'elle. Amnésique depuis que sa vie a été réduite à néant par ce choc cérébral, elle pense que ses parents n'ont jamais existé et qu'ils l'ont abandonnée. Si elle savait qu'en vérité, ils sont décédés en voulant trouver et tuer l'assassin de leur fils et le bourreau de leur fille... Seulement, lorsque cela s'est produit, la petite était dans le coma le plus profond, et ne s'est réveillée que deux quatre lunes après ce drame.

- Elle a tout oublié, jusqu'à son prénom, avait affirmé le chef de Clan. Ses blessures cérébrales ont entraîné la perte de toute capacité à subir de nouveau un entraînement et une formation guerrière. Divinité Céleste a besoin d'une Apprentie pour lui succéder, elle se fait âgée bien malheureusement. Il est tôt pour commencer son apprentissage, mais nous n'avons pas le choix. Si elle ne veut pas passer sa vie dans la Tanière des Anciens, elle devra devenir Guérisseuse.

C'est ainsi que nous en sommes là aujourd'hui, Sérénade Céruléenne, successeur de Divinité Céleste, ancienne Guérisseuse du Clan des Poissons, ne savant même pas qu'un jour elle devint amnésique pour repartir sur un chemin que le Clan des Étoiles lui avait prestement dessiné.[/i]



Derrière l'écran

Ton Nom / PUF :
Llamame Kenya (pour les incultes : appelez-moi Kenya). :3
Ton âge :
Bientôt 14 Étés, le 31 Août exactement (c'est bientôt maggle oublie pas).
Comment as-tu découvert le forum ?
En... le créant. x)
Ton avis sur le forum :
Je trouve que notre forum avance vraiment prestement, c'est génial.
Règlement lu ?
Règlement écrit, alors oui. o/
Code du Règlement :
T'as vraiment cru que j'allais te les donner ? :P

©️ code by S.D.123


Dernière édition par Sérénade Céruléenne le Lun 3 Aoû - 13:34, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: ★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons. Dim 2 Aoû - 22:37

J'sais pas si ça se dit du coup le bienvenue, en tout cas, bonne chance pour la suite. J'aime beaucoup ton style d'écriture. c:
Revenir en haut Aller en bas
Jeune Membre

Jeune Membre
avatar


Messages : 184
Date d'inscription : 30/07/2015


MessageSujet: Re: ★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons. Mar 4 Aoû - 17:47

Magnifique présentation Kenya



ξ Petit Tourbillon → Nuage des Tourbillons→ Illusion des Tourbillons ξ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Power ★ Fofolle et aliénée.

Dame Power ★ Fofolle et aliénée.
avatar


Messages : 370
Date d'inscription : 03/07/2015


MessageSujet: Re: ★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons. Lun 17 Aoû - 17:43

Des nouvelles ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons.

Revenir en haut Aller en bas
★ « I have to make me a smile, arm me, put me under his protection, which have interpose between the world and me hide my wounds finally make learning the mask. » - Sérénade Céruléenne, Guérisseuse du Clan des Poissons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» || Ce ne sont pas des larmes, ni même de la rosée ... || → Privé Paruline Céruléenne
» Paruline Céruléenne - « Ce qui fait que les oiseaux peuvent voler et pas nous, c'est que eux ont la foi, et la foi donne des ailes » Sir James Matthew Barie
» [HRP] Partenariat Avec Heraldique Européenne
» Construction du Parc Quisqueya, version caribéenne de World Disney en Haïti
» Quand une Ménade s'en revient. | Iseult

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forest VS City :: Archives Gestion du Personnage-